Quelles évolutions dans les revêtements urbains pour notre sécurité ?

Publié le : 20 août 20214 mins de lecture

Le changement se produit dans les petites et grandes villes, urbaines et suburbaines. Et cela va au-delà des récentes expansions des développements à usage mixte dans des zones formellement monolithiques comme les parcs de bureaux et les centres commerciaux. Cela implique des changements fondamentaux basés sur des principes stratégiques ou philosophiques. Des stratégies s’imposent alors comme tendances phares du développement urbain.

Des matériaux alliant fonctionnalité et identité locale

Premièrement, la sécurité urbaine et le côté pratique sont toujours présents dans le fait de recouvrir le sol avec des matériaux supplémentaires, même dans les quartiers anciens. En d’autres termes, un revêtement approprié, plus stable et mieux adapté facilite la circulation des véhicules légers ou lourds. Cela permet également aux piétons de marcher plus aisément, ce qui est parfois difficile sur certains matériaux. Par exemple, un terrain boueux ralentira considérablement tout type de mouvement. Tout comme les matériaux utilisés en génie civil, les zones urbaines établissent donc leur identité par l’usage de matériaux et de technologies liés à leur propre image.

Milieu urbain : évolution des mobilités et usages

L’utilisation explosive des autos et des véhicules de plus en plus lourds a effectivement conduit à l’apparition de revêtements à la fois pratiques et adaptés à la sécurité urbaine. En particulier, l’asphalte se retrouve sur la quasi-totalité des routes de France et autres grandes régions du monde. Ce matériau peut supporter le trafic quotidien des véhicules. Lisse, il permet aussi de réduire le bruit propre aux cailloux, facilitant ainsi le passage des voitures dans les villes. Le revêtement de sol urbain devient donc plus fonctionnel, capable de recevoir divers usages, aussi bien celui des piétons que des  camions.

Mais avec l’émergence de règles et de normes de plus en plus communes, notamment en termes d’accessibilité ou de réglementations techniques, les formes des sols se mondialisent avec la technologie de conception. Là encore, l’asphalte s’impose devant les autres matériaux.

Des réponses aux multiples enjeux actuels

La mondialisation concernant les revêtements de sol a conduit à un effacement de l’identité locale reflétée à travers le sol urbain. Cependant, certaines villes ont su la conserver dans leurs centres historiques. Par ailleurs, il s’avère que l’attractivité du centre historique est en partie liée au terroir pittoresque, parmi les galets érodés par l’évolution de la ville.

Par conséquent, les concepteurs reviennent de plus en plus à une vision plus délibérée et identitaire de l’utilisation des matériaux de revêtement de sols urbains. Pour autant, la sécurité urbaine n’est pas perdue de vue. On revient donc à un modèle plus authentique, révélant davantage l’image et le contexte local.

Plan du site